Bilan de l'enquête 2008 - 2010

 

Durant deux ans, l'enquête sur " Les grands défis de notre temps " nous a sensibilisé aux enjeux de la construction de l'avenir : inventer des modes de développement humainement et socialement durable, mettre les découvertes scientifiques au service de l'humanité, nous préparer à vivre en paix dans un monde globalisé.

 

Les trois propositions ont fait écho à des bouleversements à la fois intimes, individuels, et collectifs, à une mutation de notre monde, de notre société.


La question du développement durable

Elle a fait surgir le souci de l'avenir et la place des jeunes générations, et nous a fait basculer dans la dimension d'une solidarité de destin avec toute l'humanité. Cette solidarité se révèle dans le lien étroit entre les gestes de chacun et l'avenir de tous.

« Nous avons décidé d'engager l'entreprise dans une démarche de développement durable qui s'inscrit pleinement dans notre cadre de référence associatif et dans nos valeurs de développement des entreprises et des hommes, clients et collaborateurs sur les plans individuel et collectif. Les salariés seront associés prochainement à l'autodiagnostic, pour les rendre acteurs du projet. »

Acte de foi en l'homme, en l'humanité et en son avenir : cela nous demande de passer d'une démarche d'efficacité à une démarche de fécondité.

 

La réflexion sur la bioéthique

Elle nous a permis de souligner la difficulté à tenir les trois dimensions de l'éthique : le singulier, le particulier, l'universel. Comment tenir compte de ces trois dimensions ? Une cohérence est-elle possible ?

Un chemin pour cette cohérence est un vivre ensemble où l'humain est au centre : « Dans le milieu médical depuis quelques années, la souffrance est mieux prise en compte. Le personnel est plus à l'écoute du malade. J'ai beaucoup d'admiration pour le personnel soignant, pour les bénévoles aussi. Les infirmières qui organisent des fêtes. »

 

Prendre en compte le bien être du patient demande un changement de regard sur la souffrance, des moyens techniques pour la combattre mais aussi une autre manière de s'organiser, une autre manière de décider, des conditions de travail qui permettent l'initiative, ...

Le respect de la dignité de la personne est pour nous chemin de vie.

 

Habiter un monde sans frontière

Ce thème a questionné notre capacité à rencontrer l'autre, l'étranger.

Pour nos milieux, ce qui est touché, c'est d'abord la qualité de la communication par les difficultés de langue et de concepts différents, et l'harmonie de la vie de relation liée à des codes communs. Lorsque l'étranger est du même milieu que nous, les choses sont plus faciles. « Avec une catéchumène ivoirienne, devenue une amie, au début j'ai sûrement été paternaliste, ... mais peu à peu s'est instaurée une vraie relation, un vrai échange ... Je rencontre ses amis, sa famille, je découvre nos différences, je comprends mieux certaines démarches. »

Nous soulignons des incontournables dans cette rencontre : l'image de la femme, l'intolérance, les droits de l'homme ... Nous acceptons, pour nous comme pour l'autre, de 'bouger' mais pas de se perdre ! Peut-être cela demande-t-il de vivre toute identité comme le fruit d'une histoire et non comme une donnée figée à 'préserver'.

« L'étranger, c'est celui qui m'oblige à travailler sur moi-même. »

Vivre la rencontre, c'est accepter de recevoir notre humanité, notre 'identité' et non la construire par nos propres chemins ou nos propres forces.

Pour nous chrétiens, c'est devenir fils et frères.

 

La place des plus faibles

Les victimes de la marche du monde actuel étaient présents dans nos trois défis : les pauvres, les étrangers, les petits, les malades, les personnes dépendantes, les handicapés ...

Cette « faiblesse », lorsque nous la prenons en compte dans notre propre existence, peut nous transformer. Le chemin est souvent douloureux car il nous demande de renoncer à des modèles forgés par une conception du bonheur, une conception de l'homme capable de tout maitriser.

 

Mais aussi parce que les structures et l'organisation de notre société ne prennent pas suffisamment en compte cette faiblesse : « Quand il s'agit de bénéficier économiquement de travailleurs illégaux, on ferme les yeux. N'y a-t-il pas là quelque chose de choquant et de scandaleux ? » Et nous sommes souvent tiraillés, en particulier dans nos responsabilités de parents, de professionnels.

 

Conclusion :

« Faire enquête sur les défis de notre temps, c'est accepter de participer à un projet que nous ne mènerons pas à bien, renoncer à tout contrôler et accueillir cette vie qui germe sans avoir peur ni pour nos acquis d'aujourd'hui, ni pour les enjeux de demain. »(dans un compte-rendu).

«... Je voudrais dire que les bouleversements et les décentrements ne sont pas des moyens pour atteindre la vie spirituelle mais c'est par leur nature même un « creuset spirituel ». C'est cela un signe positif du temps de la mondialisation. » (Claire Ly)

 

Téléchargez l'intégralité de cette relecture.

 


donnez-en-ligne
adherez-en-ligne
contactez-nous

Abdennour Bidar, méditant engagé

Philosophe et soufi, le « Monsieur laïcité » de l’éducation nationale récuse l’idée d’un corpus musulman unique et plaide « fidélité infidèle » aux héritages anciens.

Pourquoi la proportionnelle a peu de chances de voir le jour

De nombreuses voix au PS et chez les écologistes plaident pour l’introduction de la proportionnelle aux élections législatives de 2017.

Toutefois, si François Hollande a assuré qu’elle faisait toujours partie « des discussions », cette réforme n’a guère les faveurs de l’exécutif.

Les prêtres doivent "sortir pour servir", selon le pape François

Dimanche, lors de la journée mondiale de prière pour les vocations, le pape, qui a ordonné 19 prêtres — des jeunes de 27 à 39 ans et d'Italie, de Corée, du Chili, de Colombie, d'Inde, de Croatie,...

L'Inde va-t-elle interdire les conversions ?

Le gouvernement de Narendra Modi relance le débat sur la mise en place d’une loi anti-conversion au plan fédéral. Mais le ministère fédéral des lois et de la justice a estimé le 15 avril qu’une...

Les catholiques ne céderont pas à la peur

Dans le contexte de tension et d’inquiétude créé par l’arrestation d’un terroriste présumé qui visait des églises catholiques dans le Val-de-Marne, mercredi 22 avril 2015, la Conférence des Evêques de France rappelle l’importance de ne pas céder à la peur et de poursuivre le dialogue interreligieux.

Déclaration de Mgr Santier après les attentats déjoués contre deux églises à Villejuif

Déclaration de Mgr Michel Santier, évêque de Créteil aux catholiques de son diocèse après les attentats déjoués contre deux églises à Villejuif, mercredi 22 avril 2015

Chrétiens et musulmans : le dialogue malgré tout

Non, nous ne sommes donc pas condamnés au choc des civilisations et à la guerre entre les religions. Le dialogue est possible même s'il doit être exigeant : le respect de la liberté religieuse doit être reconnue partout et pour tous.

Changement climatique : dix questions pour tout savoir (enfin !)

Fin 2015, à Paris, tous les États seront réunis pour tenter de limiter le ­réchauffement de la Terre. De quels enjeux humains et sociaux le ­changement climatique est-il porteur ? Pèlerin fournit 10 clés pour comprendre ce défi planétaire.

Séisme au Népal : le réseau Caritas se mobilise

Immédiatement après l'annonce du séisme qui a touché le Népal samedi 25 avril, le réseau Caritas s'est mobilisé pour apporter son aide aux victimes.

- Actualité / , , , ,

Accueil familial : les vacances de Teddy

Chaque année, 2 000 enfants de milieux défavorisés sont accueillis dans une famille pour quelques semaines de vacances grâce au Secours Catholique-Caritas France. Un temps fort pour l'enfant, un soutien important pour sa famille et une expérience riche pour ceux qui accueillent.

- Actualité / , ,

Concours "Chante ta planète" 2015

Concours "Chante ta planète" 2015

Chaque année, le CCFD-Terre Solidaire propose de sensibiliser les jeunes de 11 à 18 ans aux questions de la solidarité internationale grâce au concours « Chante ta planète ».
Par équipe de 3 à 5 jeunes, ils choisissent d'abord une thématique . Puis, une chanson connue qu'ils réadaptent en réécrivant les paroles. Et enfin, ils mettent en image leurs réflexions en réalisant un clip vidéo et ainsi transmettre leur message solidaire.
Cette année, c'est le groupe Maltosh qui a parrainé l'opération avec sa (...)

- Bouge ta Planète / ,

Pétition : quand l'Union européenne piétine ses valeurs humanistes en Méditerranée

Pétition : quand l

Face aux naufrages à répétition et la mort de milliers de migrants en Méditerranée, le CCFD-Terre Solidaire se mobilise et vous propose de signer cette pétition adressée au Président de la République
Monsieur le Président,
Le sommet extraordinaire qui s'est réuni ce jeudi 23 avril rassemblant les chefs d'Etats et de Gouvernements de l'Union européenne, n'a pas été à la hauteur du drame humain qui est en train de se jouer sous nos yeux en Méditerranée.
Pour la seule journée de dimanche, 800 personnes ont (...)

- Agir / , , ,