La RSE

par Jean-Marie Deladerrière

 

Norme internationale ISO 26000 :

Responsabilité Sociale des entreprises (RSE),

Responsabilité Sociétale des organisations


Fruit d’un compromis en vue d’un consensus international, la norme internationale ISO 26000 sur la RSE (Responsabilité sociale  des entreprises) a été adoptée en novembre 2010. Cette norme propose un cadre pour définir la RSE des entreprises et organisations, des lignes directrices pour sa mise en œuvre par rapport à leurs parties prenantes.  Cette démarche de développement durable est une étape de plus dans la régulation internationale, dans la prise en compte des aspects sociaux et environnementaux dans le commerce international pour une concurrence plus responsable. La démarche, basée sur une « société de la confiance », est porteuse d’espérance avec des dimensions humaines et chrétiennes indéniables.

 

1° ) Qu’est-ce que la RSE ?


La RSE, responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises, des organisations (Entreprises, collectivités locales, administrations, associations, …), est un concept dans lequel les entreprises, les organisations, intègrent les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans  leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes (Salariés, clients, actionnaires, collectivités locales, gouvernements, ONG, …),  sur une base volontaire. C’est  donc une extension de la responsabilité des entreprises à la fois ici et là-bas, dans tout leur  environnement et leurs relations.

 

2°) Responsabilité sociale ou responsabilité sociétale ?


Responsabilité sociale (Référence implicite aux droits sociaux) ou Responsabilité sociétale (Référence aux conséquences vis-à-vis de la société) ? Pour la norme ISO26000,  la communauté francophone a décidé d’utiliser le terme responsabilité sociétale, qui comprend cinq axes : responsabilité sociale, sociétale, environnementale, économique et gouvernance.


3°) Principes de la Responsabilité Sociale :


Ce sont les éléments fondamentaux qui devraient  nourrir  la ligne de conduite et le processus de prise de décision d’une entreprise, d’une organisation :

 

- Respect de la loi, des traités et conventions  internationalement reconnus

- Reconnaissance des droits des parties prenantes

- Responsabilité de rendre compte

- Transparence, conduites et comportements éthiques

- Développement durable, respect de la diversité

- Principe de précaution

- Primauté du respect des droits fondamentaux de l’Homme

 

5°) Pourquoi normaliser la RSE?


• Un enjeu de réputation, un   enjeu de gouvernance

• Une mondialisation croissante avec des impacts de plus en plus importants sur nos sociétés,

• Prise en compte des aspects sociaux et environnementaux dans le commerce international, et pas seulement les règles de l’OMC, et donc aide à fixer les règles d’une concurrence plus responsable.

• Lisser les différences culturelles à l’aide d’une référence internationale

 

6°) Le contenu de la norme ISO 26000


Après les définitions et principes, la norme permet d’identifier la responsabilité sociétale de l’organisation concernée, ses parties prenantes et les lignes directrices pour la mise œuvre des pratiques de RSE.


7°) Points de débat et limites


- La norme ISO 26000 contient des lignes directrices et non des exigences

- Démarche volontaire des organisations et des entreprises

- Pas d’audits de vérification : comment crédibiliser  les démarches de responsabilité sociétale engagées sur la base de l‘ISO 26000 ?

- Il a été convenu que la norme ne serve pas  de base à des actions en justice  

- La norme ISO 26000 n’a pas vocation à pallier les carences locales en terme législatif, réglementaire ou de contrôle régalien.


8°) Dimensions humaines et chrétiennes


A terme, la démarche visant à amplifier la responsabilité sociale des entreprises et des organisations est porteuse d’espérance :


- Extension de l’application des droits de l’Homme, extension des droits sociaux au niveau mondial, en particulier dans les entreprises

- Extension des dispositifs de régulation internationale, comportements commerciaux plus éthiques et plus équilibrés au plan mondial

- Le projet ISO26000 porte en lui l’idée de partage d’objectifs communs, de constructions communes, de participation au bien public, partout dans le monde, à tous les niveaux. Cette norme donnera les moyens de les organiser de façon concrète. Mais la vigilance demeurera une nécessité absolue pour en vérifier l’application.

- Des institutions économiques encore plus au service de l’Homme

- L’ISO2600 est basée sur une « société de la confiance » où des parties prenantes prennent réciproquement des engagements.

- Mise en œuvre étendue des principes de la doctrine sociale de l’Église (Bien commun, subsidiarité, participation, solidarité, …)

- Responsabilité commune dans la sauvegarde de l’environnement et de la Création

 

 

 

 

 


 


donnez-en-ligne
adherez-en-ligne
contactez-nous

Jean Fumex : "La spiritualité ignatienne nous rend libres"

Du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août, 2700 membres de la Communauté de Vie Chrétienne, inspirée par les jésuites, vont se retrouver à Pontoise pour un congrès national. Pour Jean Fumex,...

Que devient le Père Vesin, prêtre et franc-maçon ?

L'affaire avait fait grand bruit en mai 2013 : le Père Pascal Vesin, alors curé de Megève, avait été destitué de son ministère de curé par l'évêque d'Annecy. Motif : il refusait la loge...

Manresa 2015 : sur les pas d’Ignace et de François-Xavier

« A quoi sert de courir ? », c’est le thème du pèlerinage « Manresa 2015 », organisé par le Réseau Jeunesse Ignatien (RJI). Du 2 au 9 août, 105 étudiants et jeunes professionnels marcheront de Loyola, lieu de naissance de Saint Ignace (1491-1556), à Javier, où naquit Saint François-Xavier (1506-1552). Lancé en 1991 pour le 500ème anniversaire de la […]

Les évêques français et espagnols du Chemin de Compostelle signent une lettre pastorale commune

Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron, Mgr Marc Aillet a accueilli la rencontre des évêques français et espagnols du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Ensemble, ils publient une lettre pastorale qui vise à redonner le sens spirituel de ce chemin de foi qui a façonné l’Europe.  Dans quel contexte cette rencontre intervient-elle ? Initiée par Mgr […]

Strasbourg : 48 heures avec 15 000 scouts

À Strasbourg (Bas-Rhin), où 15 000 scouts européens âgés de 14 à 17 ans ont planté leur tente du 16 au 23 juillet 2015, des jeunes témoignent. Notre diaporama sonore et le récit des coulisses du tournage de ce document diffusé en exclusivité sur le Web.

Huit livres en course pour le Prix Siloë-Pèlerin 2015

Le 18e prix Siloë-Pèlerin sera attribué cet automne 2015 par le jury composé de journalistes de Pèlerin et de libraires religieux membres de l’association Siloë.